Témoignage d'une bénévole

Souvenirs d’une vaudoise qui a rencontré une famille Schwytzoise

Lorsque ce lundi du mois de juillet 2020 j’ai pris l’autoroute en dessus de Montreux en direction du Muotathal dans le canton de Schwyz, je me croyais prête parce que j’avais des chaussures de montagne, de la crème solaire et des rêves plein la tête !

Je croyais connaître le monde paysan parce que j’ai été fleuriste, je croyais être à l’aise avec les vaches parce que j’ai vécu auprès de biches. Et je pensais aussi qu’ ils n’y avais pas plusieurs suisses.

À mon retour, cinq jours plus tard, je suis rentrée avec des œufs, des meringues et surtout l’envie de parler de mon aventure, de cette découverte d’une autre manière de vivre dans notre pays , d’autres rythmes, d’autres vies...

Je me suis aperçue que mon récit était plus confrontant, plus intéressant, plus enrichissant, plus questionnant que mes amis partis dans des ressorts à des milliers de kilomètres... Eux avaient des commentaires sur les prestations et emmagasiné des images d’eau et de sable.

Cette famille de paysan de montagne travaille de plus de 14:00 par jour, et les quatre enfants presque autant . Il faut bien cela pour collecter, nettoyer, conditionner les œufs de 400 poules, désherber, arroser le jardin, faire les foins, soigner les veaux, préparer les clôtures.

Je suis rétamée, effarée par leur résistance physique. Un monde où il n’y a pas de voisins, pas de clés au serrures mais une place pour chacun, des sourires , des valeurs familiales fortes !

Mais, de part et d’autres des interrogations : notre mode de consommation, nos emplois, nos rémunérations.

En quelques jours, des senteurs et des images se sont gravées dans mon esprit à côtés des points d’ interrogation sur nos futurs distincts et nos destins croisés .

Caritas a permis cela de manière de simple, alors je dis à tous simplement MERCI.

- Fabienne M. 

 

Partager

 

Caritas-Montagnards

 

Caritas Suisse
Rue St-Pierre 3
CH-1003 Lausanne